Une École du groupe IGS
  • fr
  • en

Pédagogie américaine/pédagogie française : les différences

Chaque année, des milliers d’étudiants français choisissent de poursuivre leurs études supérieures aux Etats-Unis. Véritable valeur ajoutée dans leur parcours, cette expérience américaine leur permet notamment de s’ouvrir à une pédagogie complètement différente de celle pratiquée dans les écoles françaises. Eclairage.

Pédagogie américaine & pédagogie française

Des élèves au cœur de leur formation

Contrairement aux écoles françaises, axées sur la théorie et quelque peu éloignées de la culture de l’entreprise, la pédagogie américaine, elle, permet aux élèves de prendre conscience, dès la première année, des différentes formes d’expression managériales qui existent au sein de l’entreprise. Dans les écoles françaises, la relation enseignant-élève revêt encore un caractère descendant traditionnel. C’est-à-dire que l’enseignant se contente de présenter son cours, tandis que l’élève se limite à écouter, à prendre des notes et, éventuellement, poser des questions. Ce mode de fonctionnement est devenu obsolète dans un monde où l’information est accessible et vérifiable grâce aux différents outils de communication reliés à Internet (pc, smartphone, tablette…).

La pédagogie américaine transforme les élèves en acteurs de leur formation, grâce à des études axées sur la participation et le partage. La relation professeur à élève est quasi amicale. Le professeur se rend très accessible et est source de conseil et de soutien pour ses élèves. Ces derniers se sentent en confiance, gagnent en motivation et donnent ainsi le meilleur d’eux-mêmes. L’impact sur les résultats est considérable !

Cette grande disponibilité est instituée par le système d’office hours. Il s’agit d’heures obligatoires réservées pour les rencontres professeurs-étudiants 2 à 3 fois par semaine et tout au long de l’année. Cela permet aux étudiants d’avoir une entrevue privée avec le professeur, ce qui leur donne l’occasion d’exprimer leur point de vue, faire part de leurs remarques ou dévoiler leurs inquiétudes et leurs points faibles. Ils sont ainsi mieux compris et par conséquent mieux suivis. Cette implication auprès des étudiants et les moyens mis en œuvre font toute la différence avec la pédagogie française. La taille des classes notamment, de 10 à 25 étudiants au plus, facilite grandement le suivi individualisé.

Un apprentissage de l’autonomie

Contrairement aux écoles françaises, les écoles américaines ne se servent pas des travaux personnels demandés par les enseignants pour valider les acquis des étudiants, mais pour développer leurs capacités de recherche et d’analyse. L’accent est notamment mis sur la pratique et le développement personnel. Les travaux des étudiants sont réalisés essentiellement en dehors de l’école, les poussant ainsi à développer leur indépendance, leur curiosité et leur amour de la découverte.

Les enseignants américains ne prétendent pas détenir la science infuse et restent ouverts à l’apport de leurs élèves. Ils estiment que chaque élève a son mot à dire et qu’il faut lui donner l’occasion de s’exprimer et d’apporter son point de vue dans le cadre d’une discussion en classe, même lorsque son opinion est contraire à celle de son professeur. Il n’est donc pas rare d’assister à des débats très animés durant les séances, l’objectif étant de pousser les étudiants à la réflexion et à la libre expression des idées.

Découvrez 8 raisons de choisir l’ABS Paris, une business school basée sur la pédagogie américaine, qui permet une ouverture vers l’international dès le 1er jour !