Une École du groupe IGS
  • fr
  • en

Le point sur la situation au Moyen-Orient

ABS-Moyen-Orient

Le Moyen-Orient désigne plusieurs territoires abritant différents groupes culturels et ethniques. Cet espace comprend principalement la péninsule arabique (Arabie saoudite, Yémen, Oman, Émirats Arabes Unis, Qatar, Bahreïn, Koweït), le Croissant fertile (Jordanie, Irak, Israël, Territoires palestiniens, Syrie, Turquie et Liban) et la vallée du Nil avec l’Égypte. Nous vous proposons de faire le point sur la situation actuelle des pays du Moyen-Orient. 

L’économie au Moyen-Orient

L’économie du Moyen-Orient offre une grande diversité à l’image des pays qui le composent. Il y a bien évidemment une très grande disposition à la production et à l’exportation de matières premières et d’hydrocarbures, et pour cause. Ces ressources naturelles sont en effet la première richesse du Moyen-Orient et plus particulièrement pour les pays membres du Conseil de coopération des États arabes du Golfe. 

Toutefois, certains pays ont fortement diversifié leurs activités économiques, notamment au niveau du commerce, du tourisme, des hautes technologies ainsi que de l’agriculture. C’est le cas du Liban, de la Jordanie, de la Turquie ou encore d’Israël.

L’économie du Moyen-Orient est actuellement mise à mal du fait de la pandémie mondiale de Covid-19, qui a provoqué une chute brutale des cours du pétrole. « La région va probablement connaître une forte baisse de croissance cette année », indique un rapport de la direction régionale du FMI pour le Moyen-Orient et l’Asie centrale. Le déficit budgétaire et la dette publique sont également appelés à augmenter, notamment dans les pays importateurs de pétrole. Les différents gouvernements sont ainsi invités à engager des réformes pour relancer l’économie, notamment au niveau du secteur privé.

L’éducation au Moyen-Orient

De manière globale, les pays du Moyen-Orient ont nettement amélioré leur système éducatif. Les différents gouvernements ont en effet augmenté les investissements alloués à l’éducation dans l’objectif de préparer un avenir meilleur aux générations à venir. Cet investissement varie toutefois d’un pays à l’autre : il est ainsi de 2,5 % du PIB au Liban, 5 % en Arabie saoudite, 5,85 % en Israël et 6 % à Oman. Le taux global de scolarisation dans la région est de 92 %. Plus en détail, ce taux est de 94,5 % en Arabie saoudite, de 95 % aux Émirats Arabes Unis et de 82 % au Liban.

En matière d’alphabétisation, malgré les écarts considérables qui existent entre les pays de la région, force est de constater que la majorité de la population est aujourd’hui alphabétisée. Le taux d’alphabétisation est de 75 % en Égypte, contre un taux moyen de 96 % pour les pays du Golfe (99 % en Arabie saoudite et au Qatar).

Par ailleurs, pour faire face à la crise actuelle liée au Covid-19, les pays de la région n’ont pas hésité à remplacer les cours en présentiel par des cours à distance, grâce à diverses technologies, notamment en Arabie saoudite ou encore aux Émirats Arabes Unis.

Ces efforts sont toutefois mis à mal par les conflits armés qui secouent la région. Ainsi, l’UNICEF estime que 3 millions d’enfants ont été privés d’école à cause des conflits en Syrie, en Irak et au Yémen, soulignant que plus de la moitié de ces jeunes non scolarisés, âgés de 15 à 17 ans, sont des filles.

Les gouvernements doivent poursuivre leurs efforts au travers de mesures éducatives qui permettront de proposer des cursus plus en adéquation avec les évolutions des différents marchés, et qui incluent davantage la population féminine. 

Vous souhaitez enrichir votre parcours avec une ouverture sur l’international qui vous donnera l’occasion de découvrir de nouvelles approches et de nouvelles cultures ? Découvrez les programmes de formation de l’American Business School of Paris et ses universités partenaires, notamment au Liban et aux Émirats Arabes Unis.