Une École du groupe IGS
  • fr
  • en

Le rayonnement du système éducatif américain

ABS-of-Paris-systeme-academique-americain

Cursus flexibles, grands choix de cours, deux rentrées par an, des budgets de recherche colossaux, des campus universitaires d’exception, tutoring, système d’intégration efficace… Ce ne sont là que quelques-uns des nombreux éléments qui font du système éducatif américain l’un des meilleurs (si ce n’est le meilleur) au monde. Zoom sur les raisons qui font des États-Unis l’un des leaders mondiaux en éducation ! 

Le rayonnement international des « research universities« 

En France, tout le monde, ou presque, connait Harvard, Yale ou encore Princeton. Ce dont on a moins conscience, c’est la grande diversité des universités américaines. Il existe au pays de l’oncle Sam plus de 5 500 établissements reconnus d’enseignement supérieur, dont seuls 300 délivrent des doctorats. Ces 300 universités, que l’on appelle des « research universities » (universités de recherche), sont en grande partie responsables du rayonnement universel du système éducatif américain. Mais elles ne sont pas les seules. D’autres universités qui ne délivrent pas forcément de doctorats, trouvent régulièrement leurs places dans la liste des meilleures institutions du pays (Dartmouth, Williams, Amherst…), et attirent de nombreux étudiants internationaux chaque année. 

Le plus grand nombre de prix Nobel au monde !

Un chiffre qui ne trompe pas : 9 des 10 universités mondiales qui comptent le plus de prix Nobel sont américaines ! C’est la preuve indéniable, irréfutable du grand succès du système éducatif Étasunien. Mieux encore, les 9 premières places de ce top 10 mondial des universités ayant « enfanté » le plus grand nombre de prix Nobel sont occupées par les institutions américaines. En voici quelques exemples :

Princeton University compte 40 prix Nobel dans les rangs de ses anciens étudiants. Parmi les lauréats  figurent les chimistes Edwin McMillan et Richard Smalley, les économistes Angus Deaton et Paul Krugman, et les physiciens Robert Hofstadter et Richard Feynman. Parmi les autres personnalités qui sont passées par l’université de Princeton, citons Woodrow Wilson et James Madison, tous deux anciens présidents des États-Unis, le fondateur d’Amazon, Jeff Bezos, et l’ancienne première dame des États-Unis, Michelle Obama.

Stanford compte, parmi ses tous premiers diplômés, l’ancien président américain Herbert Hoover qui, en 1895, a reçu un diplôme de géologie de l’université. Au total, 19 lauréats du prix Nobel sont sortis des rangs de Stanford.

University of Chicago est une université mondiale présente dans d’autres pays, notamment en France, en Chine et en Inde. L’université est classée à la troisième place parmi les universités ayant le plus grand nombre de prix Nobel au monde. Au total, 90 lauréats du prix Nobel sont issus de l’université de Chicago, parmi lesquels des anciens étudiants, des professeurs et des chercheurs.

Le nombre d’étudiants étrangers aux États-Unis atteint un niveau record

Le nombre d’étudiants étrangers aux États-Unis a atteint un niveau record pour l’année universitaire 2018/2019, la quatrième année consécutive avec plus d’un million d’étudiants étrangers. Le nombre total d’étudiants étrangers, 1 095 299, est en hausse de 0,05 % par rapport à l’année précédente, selon le rapport Open Doors 2019 sur les échanges éducatifs internationaux. Les étudiants étrangers représentent 5,5 % de la population totale de l’enseignement supérieur aux États-Unis. Selon les données du ministère américain du commerce, les étudiants internationaux ont contribué à l’économie américaine à hauteur de 44,7 milliards de dollars en 2018, soit une augmentation de 5,5 % par rapport à l’année précédente.

Pour la dixième année consécutive, la Chine est restée la principale source d’étudiants étrangers aux États-Unis en 2018/2019, avec 369 548 étudiants dans les programmes de premier, deuxième et troisième cycles, sans diplôme et en formation pratique optionnelle (FPO), soit une augmentation de 1,7 % par rapport à 2017/2018. L’Inde (202 014, +2,9 %), la Corée du Sud (52 250, -4,2 %), l’Arabie saoudite (37 080, -16,5 %) et le Canada (26 122, +0,8 %) complètent le top 5. Les pays émergents ont connu une croissance parmi les plus fortes d’une année sur l’autre, notamment le Bangladesh (+10 %), le Brésil (+9,8 %), le Nigeria (+5,8 %) et le Pakistan (+5,6 %).

Qu’est-ce qui attire tous ses étudiants internationaux ?

Marie Royce, secrétaire d’État adjointe aux affaires éducatives et culturelles, l’explique implicitement en ces termes : « La promotion de la mobilité internationale des étudiants reste une priorité absolue pour le Bureau des affaires éducatives et culturelles et nous voulons qu’à l’avenir, encore plus d’étudiants considèrent les États-Unis comme la meilleure destination pour obtenir leur diplôme. Les échanges internationaux rendent nos collèges et universités plus dynamiques pour tous les étudiants et une éducation dans un établissement américain peut avoir un effet transformateur pour les étudiants étrangers, tout comme les expériences d’études à l’étranger peuvent avoir un effet transformateur pour les étudiants américains ».

Un coût de scolarité élevé 

C’est désormais établi : nombreux sont les étudiants internationaux qui, lorsqu’ils en ont les moyens, choisissent de poursuivre leurs études dans les universités américaines. Nous soulignons la question des moyens car les études aux États-Unis coûtent cher. Les frais de scolarité dans les universités américaines, spécialement dans les établissements privés, tournent autour de 15 000 dollars en moyenne (en 2019). En comparaison, ce montant est de 5 000 dollars en Australie, 4 000 dollars en Nouvelle-Zélande, 3 800 dollars au Royaume-Uni et moins de 2 000 dollars au Canada. 

Obtenez le double diplôme de l’American Business School of Paris 

L’American Business School of Paris vous propose un cursus international basé sur le système éducatif américain, qui a prouvé être le meilleur système académique au monde. Vous aurez l’occasion d’obtenir une double reconnaissance avec le programme BBA (Bachelor of Business Administration), un diplôme américain préparé en 4 ans accrédité au niveau international. Ce diplôme est délivré par l’American Business School of Paris avec la possibilité d’obtenir un double diplôme d’une université américaine partenaire. Les atouts du double diplôme sont nombreux, notamment le fait d’amener une double compétence professionnelle pour les apprenants, une valeur ajoutée indéniable sur le marché du travail.