LE POINT SUR LA SITUATION EN AFRIQUE

L’Afrique est une terre de contrastes. Le continent s’étend sur 30 415 873 km² (avec les îles), ce qui en fait la troisième superficie mondiale. C’est également le deuxième continent le plus peuplé, après l’Asie, avec plus de 1,2 milliard d’habitants. Si l’Afrique possède de nombreuses ressources, certains de ses pays ont connu (ou connaissent) de grandes difficultés sous fond de conflit. Le point dans cet article.

afrique

LES AVANCÉES DE L’ÉDUCATION EN AFRIQUE

Il existe de grandes disparités en matière d’éducation en Afrique. Si on se penche sur la zone MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord), on constate de grandes avancées depuis les dernières décennies. En effet, le niveau moyen de scolarisation a été multiplié par 4 entre 1960 et aujourd’hui, tandis que le taux d’alphabétisation a été divisé par deux. En matière d’enseignement supérieur, l’offre de formations s’est largement diversifiée, avec des programmes de qualité bien souvent reconnus à l’étranger. Il est d’ailleurs à noter que de nombreux partenariats avec l’Europe ont été noués.

Mais comme nous l’avons évoqué précédemment, la situation du système éducatif africain varie selon les régions. Par exemple, l’Afrique subsaharienne présente un taux d’exclusion à l’éducation des plus élevés au monde. Environ 60 % des jeunes de 15 à 17 ans ne sont pas scolarisés, particulièrement les jeunes filles. L’éducation des filles est ainsi devenue aujourd’hui un enjeu majeur pour les pays d’Afrique. Toutefois, des mesures viennent pallier ce manque, et les actions se multiplient. On peut ainsi rappeler que si la durée moyenne de scolarité dans le continent était de deux ans en 1950, elle est aujourd’hui supérieure à cinq ans. De même, les étudiants sont passés de 200 000 il y a une quarantaine d’années à environ 10 millions actuellement.

L’enseignement avance à grand pas, mais il reste de nombreux obstacles à franchir, en matière notamment de personnel qualifié, d’infrastructures de qualité, de gouvernance universitaire.

 

L’ÉCONOMIE AFRICAINE

Il existe là encore des écarts flagrants selon les pays. La Banque mondiale a récemment publié son classement des pays les plus riches du monde selon leur Produit Intérieur Brut (PIB), à prix constant et en milliards de dollars. La plus grande puissance économique du continent est ainsi le Nigéria (avec un PIB qui progresse de 12,5 %), qui possède comme principales ressources le pétrole, le gaz, le cacao et le caoutchouc. Arrive ensuite l’Afrique du Sud (avec un PIB de 351,43 milliards de dollars), puis l’Égypte (avec 303,17 milliards de dollars), l’Algérie (169,98 milliards de dollars) et le Maroc (118,72 milliards de dollars).

L’Afrique possède de grands atouts : il s’agit du continent le plus jeune de la planète, avec des ressources convoitées par le monde entier, que ce soit en matière d’énergies (cobalt, pétrole, etc.) ou de nouvelles technologies. Concernant ce dernier point, le continent connaît une nette évolution du nombre de start-ups et lance de multiples innovations, qui font écho à un décollage certain.

Toutefois, la situation reste plus compliquée dans certains pays, et de manière plus générale depuis la crise mondiale inhérente à la Covid-19. L’Afrique est en effet sous la menace d’une grave crise économique, et ce, pour plusieurs raisons : arrêt du tourisme, chute du cours des matières premières et des flux financiers… La situation est plus que jamais incertaine.

 

LA SITUATION POLITIQUE DES PAYS D’AFRIQUE

L’Afrique cherche depuis plusieurs années un équilibre qui lui permette de pallier les violentes crises politiques que certains pays du continent traversent. Mais le système du parti unique présent dans une grande majorité des pays africains compromet fortement cette quête de sérénité, en cela que le pouvoir est bien souvent accaparé par une famille, un clan, une armée ou un système. L’expression des électeurs n’est en effet pas entendue, tout comme la détermination du choix des candidats qui est établie parmi un nombre limité de privilégiés.

Toutefois, il faut souligner que certains états tentent de mettre en place des expériences démocratiques afin de concilier harmonieusement le développement social et économique du pays, comme en Afrique du Sud, au Ghana, au Kenya, au Sénégal, ou encore en Tunisie.

Vous souhaitez découvrir ce continent riche en opportunités qu’est l’Afrique ? Profitez des formations de l’American Business School of Paris et passez un semestre dans l’une de nos universités partenaires sur le continent africain !

Nos Accréditations

5 RAISONS DE CHOISIR L’ABS PARIS

  1. La culture internationale
  2. Le multiculturalisme à l'honneur
  3. Des diplômes reconnus
  4. ​​​​​​​L'international au coeur des programmes
  5. 100% en anglais

​​​​​​​​​​​​​​Voir toutes les raisons

PARTAGER